Principes de la déclaration CNaPS à Madagascar : ce que vous cotisez mensuellement !


La CNaPS joue un rôle prépondérant pour les entreprises et sociétés privées. C’est l’établissement qui assure que tous les employés malgaches bénéficient d’une sécurité sociale. C’est pourquoi, il est important pour l'employeur de suivre à lettre les principes de la déclaration CNaPS à Madagascar. 


Les rôles de la CNaPS à Madagascar


CNaPS ou Caisse Nationale de Prévoyance Sociale est un organisme public sous la direction du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et des lois sociales ainsi que du Ministère des Finances, de l'Économie et du Budget.


Concrétiser la politique de l’Etat sur la protection sociale en faveur des salariés privés, telle est la mission première de la CNaPS à Madagascar. Elle est aux services de tous les travailleurs malgaches mais aussi de leurs familles.


L’établissement opère sur de nombreuses activités, notamment : 


- les accidents de travail

- les maladies professionnelles

- les pensions de retraite

- ….


En ce sens, elle applique toutes les lois relatives à la protection sociale. A l’embauche, tous les employés doivent être déclarés à la CNaPS. Le service des Ressources Humaines se charge :


- de remplir un formulaire d’avis d’embauche pour les personnes ayant déjà un numéro d’immatriculation 

- de faire une demande d’immatriculation du travailleur pour la première déclaration de l'employé, y adjoindre une photocopie légalisée de la Carte d’Identité Nationale



logo CNaPS


Être inscrit à la CNaPS permet aux salariés de bénéficier des cotisations versées à la retraite, des allocations familiales, des indemnités maladies, des indemnités demi-salaires, …


Et pour cela, les entreprises affiliées adhèrent à des principes pour la déclaration CNaPS.



Le taux des cotisations à la CNaPS


Les cotisations sont faites d’une part par le salarié dont :


- 1% du salaire brut s’il est inférieur au plafond 

1% du plafond si le salaire brut est supérieur au plafond


Sachant que le plafond est actuellement de : 1 600 000 Ar pour le régime agricole et non agricole


Une cotisation patronale est aussi versée à la CNaPS. Elle représente :


13% du salaire brut si le salaire brut est inférieur au plafond

13% du plafond si le salaire brut est supérieur au plafond


Il y a aussi la cotisation du FMFP, payée par l’employeur qui s’élève à :


1% du salaire brut si il est inférieur au plafond

1% du plafond si le salaire brut est supérieur au plafond